Jimi-X – Louis Atangana

Jimi-XL’histoire

L’histoire de Jimi Hendrix, jeune métis (moitié noir, moitié indien), de sa petite enfance jusqu’à son apogée musicale. On y découvre sa vie difficile avec des parents alcooliques, un père violent et autoritaire, ses origines indiennes avec le retour au source dans la réserve indienne de sa grand-mère paternelle, l’armée, sa rencontre avec une guitare à une corde, la naissance d’une passion, sa détermination à vouloir vivre de sa musique malgré sa très grande pauvreté et tous les obstacles rencontrés.

L’auteur

Louis Atangana est né en 1965. Il est aussi professeur de français dans un collège de Marmande dans le Lot-et-Garonne. Il a écrit huit romans jeunesses dont Billie H sur la chanteuse Billie Holiday.

Retrouvez Jimi-X sur le catalogue de la bibliothèque

 

Publicités

Mortel smartphone – Didier Daeninckx

Mortel smartphoneL’histoire

Cherald, un adolescent congolais, est kidnappé avec ses camarades de classe par un gang armé. Il est enfermé dans un camp de travail où on extrait le coltan qui sert à la fabrication des smartphones. Il vit en esclavage dans un monde où règnent les luttes entre bandes rivales et les exécutions sommaires. Un jour, il décide de fuir vers l’Europe.

L’auteur

Didier Daeninckx est né en 1949 à Saint-Denis. Il a écrit de très nombreux romans policiers mais aussi des nouvelles (il a reçu le prix Goncourt de la nouvelle en 2012 pour L’Espoir en contrebande) et des essais. Parmi ses ouvrages destinés à la jeunesse, on peut citer Missak, l’enfant de l’Affiche rouge qui se passe pendant la seconde guerre mondiale. les histoires de Didier Daeninckx explorent la noirceur de nos sociétés contemporaines et ses injustices sociales.

Pour en savoir plus sur l’auteur

Retrouver Mortel smartphone sur le catalogue de la bibliothèque

 

Lancement de la saison 2017 du Vif d’or

logo vif dorC’est parti ! La nouvelle saison du vif d’or est lancée.
Les clubs ont commencé dans les bibliothèques,
Une quinzaine de collèges nous ont rejoint,
Les romans n’attendent que vous pour être lus.

Découvrez la sélection Vif d’or 2017 !

 

***
Pour participer aux rencontres des clubs lecture Vif d’or :
Retrouvez les dates sur notre agenda en ligne !
***

On vous a préparé plein de surprises, et de nombreux bonus.
Le projet graine d’éditeur reprendra cette année, participez à l’édition d’un roman, du manuscrit à la création de couverture.
Un projet autour des dystopies, les romans d’anticipation pour imaginer le monde de demain.
Et d’autres choses aussi à découvrir au fil de l’année.

Deux dates sont déjà à retenir dans vos agenda :

  • le samedi 11 février 2017 : rassemblement de tous les clubs pour une journée d’échange. Au programme, théâtre participatif et rencontre avec Vincent Villeminot, l’un des auteurs de U4.
  • le samedi 3 juin : Cabaret lecture aux Assises du Roman.

Le vent te prendra – Camille Brissot

le vent te prendraL’histoire

Transposition contemporaine du roman d’Emilie Brontë Lles hauts du Hurlevent, ce récit, très loin d’être une romance guimauve et à l’eau de rose, nous raconte la destinée terrible et impitoyable de tous les personnages d’une famille : histoire d’amour impossible,  jalousie, vengeance, souffrance et déception … une tragédie palpitante !

Camille Brissot plante le décor semi-fantastique au 21e siècle (mais on l’oublie fréquemment pour se croire au 19ème) dans l’étrange ville de Crosswind, aux hautes tours reliées par des passerelles et agitée par de violents vents. Lock Wood, jeune auteur en quête d’inspiration s’y installe. Il loue un appartement à l’étrange et sombre Heathcliff.

Intrigué par la personnalité de ce personnage, Locke se lance sur les traces de son passé…

L’auteure

Née le 5 octobre 1988 à Romans – heureux hasard – Camille a grandi dans la Drôme, entre les vignes et les vergers. Publiée pour la première fois à la suite d’un concours de nouvelles, elle est encore lycéenne lorsque parait son premier roman aux éditions Rageot, Les héritiers de Mantefaule.

Visiter le site de Camille Brissot

Retrouvez Le vent te prendra sur le catalogue de la bibliothèque.

En route pour le cabaret lecture !

logo vif dorComme chaque année, le prix du Vif d’or est dévoilé lors du cabaret lecture, grand moment de rencontre avec les clubs de lecteurs de la Bibliothèque de Lyon. Pour la 2e année consécutive, le cabaret final se déroulera aux Subsistances pendant les Assises Internationales du Roman, en présence d’un auteur invité (revivez le cabaret 2015 en présence de Marie-Aude Murail !).

Cette année le cabaret se déroulera en présence de Frank Andriat, auteur de Frank Andriat par Claire de PlumeJe t’enverrai des Fleurs de Damas qui appartient à la sélection 2016.

Au programme de ce samedi 28 mai après-midi à partir de 13h30 :

  • Résultat du prix du Vif d’or 2016 !!
  • Rencontre avec Frank Andriat et les clubs de lecture (14h)
  • Cabaret lecture : les clubs dévoilent leurs mises en scène (15h30)

Les clubs se préparent donc pour la scène finale !!!

Souvenez-vous, le club du 7e Jean Macé nous donnait un indice en mars dernier

Le club du 3e lui répond :

Le club du 3e du Vif d'or se prépare

Préparation du cabaret… Le 3ème en force
#tropdesbg

Il y a de la battle culturelle dans l’air !!

à samedi pour une grande journée aux Subsistances !!

Graine d’éditeur : des épreuves à la couverture de livre

Depuis le début de l’année, une dizaine d’ados lecteurs, membres de clubs du Vif d’or participent à l’édition d’un roman jeunesse  de Jeanne Bocquenet-Carle qui sortira le 17 mai aux éditions Rageot : Survivre.

Après avoir reçu un exemplaire du spécimen fin janvier, et rencontré pour discuter du texte, mais aussi du travail d’ un éditeur, Florence Reich,  l’éditrice de ce roman, ce samedi 9 avril, Capucine, Julia, Charlotte, Macha, Garance, Juliette et Maïlys avaient pour mission de réfléchir à la question de la couverture.

Le pouvoir de l’image

Avamaybe somedaynt de se lancer dans la création  à proprement parler, une petite discussion s’est engagée sur l’importance de la couverture pour un livre, première chose que l’on voit avant d’en lire les premières lignes ! Et oui les couvertures de livres ont leur style et leurs codes visuels comme les vêtements : si tout se passe bien on devrait avant même d’ouvrir les premières pages distinguer un roman policier d’une grande histoire sentimentale… non ?soeurs sorcières

Nous avons donc joué au jeu : « A ton avis, de quoi parle ce livre et à qui s’adresse-t-il ? » juste en regardant une couverture, nous avons trié les couvertures qui donnaient envie, et les autres, celles qui étaient conformes au contenu, et celles qui se trompaient de public cible, nous avons aussi vu différents genres d’illustration ou de styles de couverture.

Dans un second temps, nous avons essayé de voir quels pouvaient être les mots clés pour définir le roman qui nous intéresse. De quoi parle Survivre de Janne Bocquenet-Carle ? Regardons la 4e de couverture :

Manon, 15 ans, et sa petite soeur Nina se réveillent un matin et constatent que tous les adultes ont disparu. L’électricité se raréfie, les magasins sont pillés et des bandes rivales commencent à se disputer les territoires. Manon et Nina doivent prendre la route pour échapper à l’un de ces groupes, les Kill. En chemin elles font la connaissance de Vic et Adam.

Une catastrophe, un univers post apocalyptique, la peur, la fuite, l’isolement et des disparus. On s’imprègne de l’atmosphère avant de chercher le visuel de la couverture.

Trouver un visuel pour une couverture de livre

Les animateurs de l’Espace numérique de la Part-Dieu ont sélectionné des sites Internet comme FlickR, Pexels ou Visuel Hunt où l’on peut récupérer et utiliser des images en licences Creative Commons : les auteurs de ces images précisent en effet les droits d’exploitation de leurs images (modification possible ou non, à usage commercial ou non, citation …).

Télécharger le document PDF Trouver des images libres de droit

Après avoir découvert les possibilités des licences libres, nos 7 participantes ont cherché des images et des mots clefs parfois en anglais pour repérer les images qui les inspiraient avant d’en faire une couverture avec le logiciel libre The Gimp.

Capucine et Julia ont cherché des images en lien avec des sous-bois, la forêt, les lieux isolés et sombres comme cette photo de Naomi Peacock, mais aussi des images qui évoquent un peu le fantastique comme cette photo de Stefan Stefancik.

deux frère normandie 1944Charlotte et Masha sont parties sur des visuels de route sombres et angoissantes, Garance a trouvé une photographie de deux frères datant des bombardements de 1944 en Normandie en cherchant des images d’adolescents, Juliette avait une idée très précise de silhouette d’enfants et d’adultes en filigrane et clair obscur, Maïlys a cherché à illustrer un univers très hostile.

Des graines de graphistes

Une fois le visuel trouvé, chacune a composé sa couverture à l’aide d’un modèle de couverture composé sur le logiciel libre de création graphique The Gimp : choix d’une police, association de visuels, le résultat est bluffant (les pliures au centre des images correspondent à la tranche du livre) – cliquez sur les images pour les voir en grande dimension :

Capucine et Julia ont intégré l’image de ciel dans le portrait de deux filles par Sophie Charlotte  qui représentent les deux héroïnes Manon et Nina : à gauche en 4e de couverture l’aspect fantastique, à droite en 1ère de couverture, le réel…

Survivre par Capucine et Julia

Garance a travaillé sur l’image par Chloe Hague d’une jeune femme en fuite dans un paysage qui donne tout de suite une autre idée de la composition si on fait apparaître la jeune femme au recto (le sujet fort du livre) ou au verso (c’est un univers vide qui apparait en couverture…).Survivre par Garance 2Survivre par Garance 1

 

 

 

 

 

Charlotte & Masha mais aussi Maïlys ont travaillé plus sur le visuel polar, sombre, désert … en mode noir et blanc à partir d’une image de Steve Johnson.Survivre par Charlotte et MachaSurvivre par Mailys

 

 

 

 

 

Juliette a composé une image très précise, complexe avec un garçon qui fuit dans un paysage abstrait en 4e de couverture et un visage qui fixe le lecteur avant même d’ouvrir le livre.Survivre par Juliette

Nos graphistes en herbe ont travaillé de manière d’autant plus habiles et expertes que l’atelier était court (1h de réflexion sur la thématique et 2h de recherche et atelier graphique). Le résultat est argumenté, très travaillé et précis.

couverture survivrePour terminer cette rencontre, nous leur avons présenté les couvertures qui avaient été créées par les graphistes et présentées à l’éditrice … Nous leur avons demandé leur avis, pour savoir vers laquelle allait leur préférence … Puis nous leur avons présenté en avant première LA couverture finale du roman, et elle sont toutes adhéré à ce choix.. Vous trouvez aussi qu’il y a une vraie proximité entre leur travail et la couverture sélectionnée par les éditions Rageot ? ç’en est bluffant !!

Ce fut en tous cas une belle après midi qui a permis d’aborder beaucoup de notions, à la fois les questions de marketing, de public cible, de lisibilité, mais aussi la question d’image et de droit d’usage, l’utilisation d’un logiciel de création …

C’est sûr, nous ne regarderons plus les vitrines de librairies de la même façon maintenant !

Radio Vif d’or #2

Illustration réalisée par Badis

Radio Vif d’or est de retour !

Au menu de cette nouvelle émission de 15 minutes 50 secondes :

*** Reportage sur le silo moderne de la bibliothèque de Lyon Part-Dieu par Sami qui interviewe les agents secrets de ce lieu pas comme les autres …
Bande son : Music for plants de Jan Grünfeld.

*** Sélection musicale de l’émission : Mathilde a choisi Sept Contes Crépusculaires du groupe Fandoryne.

*** Célestin, Victoire et Floriane imaginent ce que sera la vie à Lyon en 2050 et proposent des solutions pour combattre la pollution. Interview exclusive d’Elodie, bibliothécaire en Sciences sur les films post apocalyptiques !
Bande son : Notti de Noctiflora et You’d Better Watch Out in a Forest After Midnight de all:my:faults.

Si vous aussi vous souhaitez participer à une émission de Radio Vif d’or, contactez les animateurs numériques et bibliothécaires !!

Illustration réalisée par Badis.


 

Pour écouter et télécharger l’émission en MP3 :

Rencontre spéciale vif d’or : Internet encore et toujours ?

comme des imagesDans le cadre des rencontres du Vif d’Or, vous êtes conviés à une journée exceptionnelle à la Médiathèque du Bachut ce samedi 30 janvier de 10h30 à 16h : toute la journée nous allons rencontrer, discuter, jouer autour d’un des livres de la sélection Vif d’Or 2016 : Comme des images de Clémentine Beauvais !

Programme de la journée :

Internet est au cœur de nos pratiques et du roman de Clémentine Beauvais. Il permet d’accéder à des masses d’informations et de prendre contact avec le monde entier.  Toutefois, si l’on n’est pas vigilent cette porte d’ouverture sur le monde peut devenir parfois « embarrassante » quand  certains l’utilisent de façon malveillante ou détournée dans le but de nuire.

Justement dans Comme des images les adolescents du collège Henri IV en font la triste expérience lorsque Timothée envoie à tout le monde une vidéo de Léopoldine qui la met dans une situation difficile voire insoutenable. Un roman très subtile où l’auteure dissèque notre façon d’utiliser Internet et ses possibilités.

jeu video mystère

Clémentine BeauvaisClémentine Beauvais sera notre invitée ce samedi matin : nous vous proposons en effet une rencontre en visio-conférence avec Clémentine Beauvais autour de son roman où vous pourrez échanger vos impressions avec elle et bien sûr lui poser des questions … par la magie d’Internet !.

L’après-midi, nous vous proposons de vous retrouver dans la peau de léopoldine, l’héroïne de Comme des images grâce à un jeu vidéo d’enquête où vous devrez déjouer les pièges de photos et vidéos postées sur vous !!

Alors nous vous espérons nombreuses et nombreux à la Médiathèque du Bachut ce samedi !