Graine d’éditeur : des épreuves à la couverture de livre

Depuis le début de l’année, une dizaine d’ados lecteurs, membres de clubs du Vif d’or participent à l’édition d’un roman jeunesse  de Jeanne Bocquenet-Carle qui sortira le 17 mai aux éditions Rageot : Survivre.

Après avoir reçu un exemplaire du spécimen fin janvier, et rencontré pour discuter du texte, mais aussi du travail d’ un éditeur, Florence Reich,  l’éditrice de ce roman, ce samedi 9 avril, Capucine, Julia, Charlotte, Macha, Garance, Juliette et Maïlys avaient pour mission de réfléchir à la question de la couverture.

Le pouvoir de l’image

Avamaybe somedaynt de se lancer dans la création  à proprement parler, une petite discussion s’est engagée sur l’importance de la couverture pour un livre, première chose que l’on voit avant d’en lire les premières lignes ! Et oui les couvertures de livres ont leur style et leurs codes visuels comme les vêtements : si tout se passe bien on devrait avant même d’ouvrir les premières pages distinguer un roman policier d’une grande histoire sentimentale… non ?soeurs sorcières

Nous avons donc joué au jeu : « A ton avis, de quoi parle ce livre et à qui s’adresse-t-il ? » juste en regardant une couverture, nous avons trié les couvertures qui donnaient envie, et les autres, celles qui étaient conformes au contenu, et celles qui se trompaient de public cible, nous avons aussi vu différents genres d’illustration ou de styles de couverture.

Dans un second temps, nous avons essayé de voir quels pouvaient être les mots clés pour définir le roman qui nous intéresse. De quoi parle Survivre de Janne Bocquenet-Carle ? Regardons la 4e de couverture :

Manon, 15 ans, et sa petite soeur Nina se réveillent un matin et constatent que tous les adultes ont disparu. L’électricité se raréfie, les magasins sont pillés et des bandes rivales commencent à se disputer les territoires. Manon et Nina doivent prendre la route pour échapper à l’un de ces groupes, les Kill. En chemin elles font la connaissance de Vic et Adam.

Une catastrophe, un univers post apocalyptique, la peur, la fuite, l’isolement et des disparus. On s’imprègne de l’atmosphère avant de chercher le visuel de la couverture.

Trouver un visuel pour une couverture de livre

Les animateurs de l’Espace numérique de la Part-Dieu ont sélectionné des sites Internet comme FlickR, Pexels ou Visuel Hunt où l’on peut récupérer et utiliser des images en licences Creative Commons : les auteurs de ces images précisent en effet les droits d’exploitation de leurs images (modification possible ou non, à usage commercial ou non, citation …).

Télécharger le document PDF Trouver des images libres de droit

Après avoir découvert les possibilités des licences libres, nos 7 participantes ont cherché des images et des mots clefs parfois en anglais pour repérer les images qui les inspiraient avant d’en faire une couverture avec le logiciel libre The Gimp.

Capucine et Julia ont cherché des images en lien avec des sous-bois, la forêt, les lieux isolés et sombres comme cette photo de Naomi Peacock, mais aussi des images qui évoquent un peu le fantastique comme cette photo de Stefan Stefancik.

deux frère normandie 1944Charlotte et Masha sont parties sur des visuels de route sombres et angoissantes, Garance a trouvé une photographie de deux frères datant des bombardements de 1944 en Normandie en cherchant des images d’adolescents, Juliette avait une idée très précise de silhouette d’enfants et d’adultes en filigrane et clair obscur, Maïlys a cherché à illustrer un univers très hostile.

Des graines de graphistes

Une fois le visuel trouvé, chacune a composé sa couverture à l’aide d’un modèle de couverture composé sur le logiciel libre de création graphique The Gimp : choix d’une police, association de visuels, le résultat est bluffant (les pliures au centre des images correspondent à la tranche du livre) – cliquez sur les images pour les voir en grande dimension :

Capucine et Julia ont intégré l’image de ciel dans le portrait de deux filles par Sophie Charlotte  qui représentent les deux héroïnes Manon et Nina : à gauche en 4e de couverture l’aspect fantastique, à droite en 1ère de couverture, le réel…

Survivre par Capucine et Julia

Garance a travaillé sur l’image par Chloe Hague d’une jeune femme en fuite dans un paysage qui donne tout de suite une autre idée de la composition si on fait apparaître la jeune femme au recto (le sujet fort du livre) ou au verso (c’est un univers vide qui apparait en couverture…).Survivre par Garance 2Survivre par Garance 1

 

 

 

 

 

Charlotte & Masha mais aussi Maïlys ont travaillé plus sur le visuel polar, sombre, désert … en mode noir et blanc à partir d’une image de Steve Johnson.Survivre par Charlotte et MachaSurvivre par Mailys

 

 

 

 

 

Juliette a composé une image très précise, complexe avec un garçon qui fuit dans un paysage abstrait en 4e de couverture et un visage qui fixe le lecteur avant même d’ouvrir le livre.Survivre par Juliette

Nos graphistes en herbe ont travaillé de manière d’autant plus habiles et expertes que l’atelier était court (1h de réflexion sur la thématique et 2h de recherche et atelier graphique). Le résultat est argumenté, très travaillé et précis.

couverture survivrePour terminer cette rencontre, nous leur avons présenté les couvertures qui avaient été créées par les graphistes et présentées à l’éditrice … Nous leur avons demandé leur avis, pour savoir vers laquelle allait leur préférence … Puis nous leur avons présenté en avant première LA couverture finale du roman, et elle sont toutes adhéré à ce choix.. Vous trouvez aussi qu’il y a une vraie proximité entre leur travail et la couverture sélectionnée par les éditions Rageot ? ç’en est bluffant !!

Ce fut en tous cas une belle après midi qui a permis d’aborder beaucoup de notions, à la fois les questions de marketing, de public cible, de lisibilité, mais aussi la question d’image et de droit d’usage, l’utilisation d’un logiciel de création …

C’est sûr, nous ne regarderons plus les vitrines de librairies de la même façon maintenant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s